Le complexe pétrolier d’Hassi-Messaoud

C’était il y a 70 ans dans le Sahara algérien.

La famille VILLATA nous a confié 8 films familiaux, en particulier en film tourné à Hassi-Messaoud en janvier 1958. A cette date, le pétrole d’Hassi Messaoud est pour la première fois exploité.

Nous reprenons un texte proposé par l’ECPAD :

« Découvert en juin 1956, après des années de recherches, l’immense champ pétrolifère d’Hassi-Messaoud, situé dans le Sahara, est mis en valeur par la Société nationale de recherches de pétrole en Algérie (SNREPAL). Cette dernière dote le chantier des infrastructures nécessaires à son exploitation jusqu’au terminal de Bougie. Les équipes forent un puits et signalent sa présence par un derrick. Le puits baptisé MD1 (MD pour Messaoud) est le premier d’une série de 300 qui consacre ce gisement parmi les plus riches du monde. Malgré l’intense chaleur qui rend le travail pénible et les conditions d’hébergement difficiles dans des baraques posées à même le sable, les ouvriers préparent l’ouverture imminente du site. Seule l’arrivée d’une patrouille de la Compagnie saharienne portée de la Légion étrangère (CSPL), chargée de protéger les gisements pétrolifères du territoire, rompt l’activité quotidienne de l’équipe. Les soldats en profitent pour se désaltérer et faire provision d’eau fraîche que les pétroliers ont dû aller chercher à 1000 mètres de profondeur. En cours d’achèvement, MD1 est mis en production le 6 janvier 1958. »

http://www.ecpad.fr/le-complexe-petrolier-dhassi-messaoud/

Le CDHA possède plusieurs films sur l’exploitation du pétrole au Sahara, et plus particulièrement toute une série d’objets, de photographies et d’archives sur Hassi-Messaoud. Nous citerons ainsi la statue de la Sainte Barbe conservée dans la Salle Jouhaud, plusieurs flacons de pétrole venant des premiers forages et dernièrement les travaux de Louis PRUDHOMME sur le pétrole.