Colloque 55 ans après l'exil de leurs parents d'Algérie, que font leurs enfants de leur héritage ?

C’est à cette délicate question qu’étaient invités à répondre les participants à cette journée d’études organisée par le CDHA, dans l’amphi de Sciences Po à Aix-en-Provence.

Une salle bondée, des inscriptions closes 15 jours avant, une attente soutenue du compte-rendu à paraître…ce sont quelques indices de l’intérêt soulevé par cette manifestation.

Au terme de quatre conférences données par des universitaires et de trois tables-rondes  portant les témoignages des enfants de Pieds Noirs nés en métropole, le bilan en est très prometteur.

 « Pour la première fois est donnée la parole aux enfants des familles ».

L’apport central des résultats de l’enquête réalisée par Hubert Ripoll, psychologue universitaire a servi de ligne de référence tout au long des débats, mais aussi la phrase d’un jeune intervenant : « notre filiation sert à éclairer notre passé, mais surtout à construire notre avenir ».

Nous reviendrons bientôt sur le déroulement, le contenu, et les conclusions du colloque.

Bruno Brémond, Thierry Debaille (modérateur), Anne-Marie Perez, Yves Duplan et Anne Perez

Christophe Certain, Gilles Perez, Bertrand Allamel et Georges-Marc Benamou (modérateur)

Catherine Riuz, Marie-Jeanne Marti, Hubert Ripoll (modérateur) et Sophie Colliex